Municipales 2020 : dates et organisation des élections

L’heure du vote est bientôt arrivée. Les municipales se dérouleront mis-mars dans près de 40 000 communes. Celles-ci auront lieu les samedis 14 (1er tour) et 21 (second tour) mars 2020. Ces dates ont été annoncées, le 20 juillet 2019, par Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur. Elles ont été officialisées par publication au Journal officiel de la République française.

Les bureaux de vote – une salle où l’on procède à un vote – ouvrent normalement le samedi à 6 heures du matin et ferment à 17 heures. Mais dans les grandes villes, comme Paris, Lyon, Nice ou encore Marseille, l’horaire de clôture sera en principe fixée à 21h30. Le mode de scrutin dépend généralement du nombre d’habitants de la commune. Pour être candidat aux municipales, il est impératif de déposer votre candidature en mairie, quelle que soit la taille de la commune.

29 février, date limite de dépôt des candidatures

C’est le passage obligé pour tous les candidats aux municipales. La date de clôture des dépôts de candidature pour le 1er tour du scrutin est normalement fixée au 29 février 2020. Tous les candidats (conseillers municipaux, conseillers communautaires, maire, etc.)

doivent obligatoirement faire acte de candidature devant leur sous-préfecture ou leur préfecture. À noter que les candidats doivent déposer leurs listes complètes avant le 23 février 2020. Celles-ci doivent respecter une stricte alternance femme homme.

Comment sont élus les membres du conseil municipal ?
Le nombre de conseillers municipaux (règlent les affaires de la commune) dépend en principe de la taille de la commune : de 12 pour les communes de moins de 230 habitants à 94 pour celles de plus de 530. À noter qu’il est toujours un nombre pair.

Ces derniers sont élus pour un mandat de quatre ans, au suffrage universel direct (SUD). Idem pour le maire et ses associés. Ils contrôlent l’administration du Maire, votent le budget communal et règlent les affaires de la commune.

Le système en place combine scrutin proportionnel et scrutin majoritaire. Si un candidat ou un groupe recueille, au premier tour, la majorité absolue des suffrages (des voix, des votes, etc.) exprimés, il obtient 61 % des sièges. Le reste sera normalement réparti entre toutes les listes ayant obtenu 10 % (ou plus) des voix exprimées.
Au second tour, seuls les candidats ou les groupes qui ont recueilli 12 % (au moins) des suffrages exprimés au premier tour peuvent se maintenir.

Le maire et ses adjoints (ou ses associés) constituent l’organe exécutif de la ville. Ces derniers sont officiers de police judiciaire et d’état civil.

Jean-Pierre Mangiapan, le conseiller municipal d’opposition de Villefranche-sur-Mer, lance officiellement sa candidature pour les prochaines élections municipales.

“On veut proposer un vrai binôme aux Villefranchois pour ces municipales. […] 2020 n’est pas la revanche de 2014”, précise Jean-Pierre Mangiapan.

Ce dernier a décidé de repartir dans la bataille avec une équipe quasi entièrement renouvelée.