Fonds de placement : gestion passive et active ?

Dans la gestion des fonds de placement, il existe deux types de management des fonds de placement, la gestion active et passive. Les types de gestion varient selon la stratégie qui a été prédéfinie par le gestionnaire du fonds de placement.
Afin d’avoir une idée sur les performances des différents fonds d’actions, le gestionnaire raisonne selon un point de référence qui est appelé dans le jargon financier « Benchmark ». En effet, dans le cas d’une gestion active d’un fonds, les gestionnaires essaient de surpasser les performances de leur Benchmark en effectuant des choix bien spécifiques lors de la gestion des fonds.
Quant au fonds de placement passif, il suit plutôt les performances d’un indice fixe. C’est pour cette raison que ces fonds ont très souvent des frais de gestion qui est bien plus inférieurs que les frais d’une gestion d’un fonds active. C’est aussi pour cette raison que la gestion passive est plus privilégiée par les investisseurs.
Néanmoins, il y a plusieurs avantages qui favorise la gestion active d’un fonds de placement que passive.

Les différences entre les fonds de gestion active et passive

Selon l’expert de l’investissement au sein de la société de gestion A Plus Finance, une gestion active permet une meilleure adaptation aux conditions du marché financier, tout en permettant à l’investisseur de mieux profiter des nouvelles opportunités. En effet, la majorité des gestionnaires trouvent qu’opter pour une gestion active d’un fonds d’investissement permet de mieux profiter des opportunités qu’offre le marché, puisque certaines obligations et actions sont plus attrayantes certains jours, mais ils ne le sont plus le lendemain.
Selon l’explication de Guillaume Pellery, le responsable d’investissement au niveau de la société de gestion A Plus Finance, la gestion active d’un fonds d’investissement peut être l’un des meilleurs moyens pour pouvoir insister sur certaines tendances ou secteurs plus que d’autres.
À quoi faut-il faire attention au niveau de la gestion passive ?
Lorsqu’un gestionnaire opte pour une gestion passif afin de gérer les fonds d’investissement, il faut savoir profiter du bon moment pour vendre afin d’éviter de vendre à perte.
En outre, vu que le marché boursier fluctue considérablement, les fonds d’investissement qui sont cotés en bourse peuvent évoluer en donnant lieu à des ventes ou des achats indésirables. Cela pourrait être expliqué par le fait que les fonds peuvent évoluer en fonction d’un prix d’offre et de demande qui effectue l’intermédiaire entre les valeurs sous-jacentes et l’investisseur, rendant ainsi le processus beaucoup moins transparent.
Si le marché est en baisse, l’investisseur peut vendre ses parts du fonds éventuellement par l’intermédiaire des ordres de vente automatiques comme les ordres stop loss.