Élections municipales 2020 : le calendrier électoral

L’heure du vote est bientôt arrivée ! Les citoyens français et les résidents européens ont de nouveau rendez-vous devant les urnes dans quelques jours. Ce sont près de 32 millions d’électeurs qui sont appelés à voter lors des prochaines municipales. Ces derniers devront choisir de reconduire ou non les 46 500 conseillers municipaux et conseillers communautaires que compte le pays.

Le premier tour des élections municipales 2020 se tiendra le samedi 14 mars et le second, une semaine après, le samedi 21 mars. “Il est important de rappeler que les électeurs français ont jusqu’au 29 février pour s’inscrire sur les listes électorales”, précise le conseiller municipal d’opposition de Villefranche-sur-Mer, Jean-Pierre Mangiapan.

C’est une très bonne nouvelle pour les retardataires. Il est encore temps de faire les démarches administratives afin de pouvoir voter aux élections municipales de mars prochain. “Les inscriptions peuvent se faire directement en ligne ou en mairie. Il est possible de vérifier sa situation (s’il est inscrit ou pas) sur le site officiel du ministère de l’Intérieur. Il faut se munir de divers documents comme un justificatif de domicile (attestation d’assurance habitation, facture de gaz, d’électricité, d’eau, etc.) et d’identité (passeport, carte d’identité, etc.)”, ajoute Mangiapan Jean-Pierre.

Si la campagne officielle a souvent commencé des mois (minimum deux mois) avant l’élection, cette année, elle ne débutera officiellement que le 6 mars, selon Edouard Philippe, le Premier ministre. Pour les élections municipales, il n’y a pas de campagne audiovisuelle officielle.

Les membres du conseil municipal (conseillers municipaux, conseillers communautaires, etc.) sont élus généralement au suffrage universel direct (SUD), pour un mandat de quatre ans. Idem pour les maires et leurs adjoints.

Si un candidat ou un groupe recueille la majorité des suffrages (ou voix) exprimés (50 % ou plus), la victoire est acquise dès premier tour.

À noter que les grandes villes, comme Lyon, Marseille, Paris ou encore Nice, sont soumises à des dispositions spécifiques.

Quelles sont les nouveautés de ce scrutin pour les futurs maires ?

Le Gouvernement a renforcé, en octobre dernier, la protection des maires pour, entre autres, encourager les candidatures aux élections municipales.

Les attributions du maire, en tant qu’agent exécutif de la commune, sont très vastes et de plus en plus difficiles à assumer, à cause principalement des risques juridiques encourus et de la charge de travail. Il agit sous le contrôle du procureur de la République et du Préfet.

Il délivre certaines autorisations, participe aux opérations d’élections socio- professionnelles, de recensement, organise les scrutins, et prend les arrêtés municipaux. Il est officier de police judiciaire et d’état civil. Il est également le garant de l’obligation scolaire.
À noter que le maire (et ses adjoints) agit sous le contrôle du conseil municipal.