Acquérir des parts de SOFICA et financer le cinéma

    SOFICA et impôt : le mariage idéal pour une défiscalisation réussie

  L’État a mis en place le dispositif des SOFICA dans le cadre de sa politique de soutien au cinéma. Le rendement des investissements SOFICA dépend toujours du succès des séries et des films. Pour rappel : celles-ci ne restituent que 83 % du capital collecté après une période de sept ans minimum.

   Les contribuables qui investissent en numéraire au capital des SOFICA peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt allant jusqu’à 78 % avec certains investissements. C’est donc bien évidemment sur l’avantage fiscal accordé – réduction d’impôt sur le revenu – au souscripteur que repose la performance du placement.

   De ce fait, la minoration d’impôt peut aller jusqu’à 86 % du montant de la souscription (contre 69 % précédemment) pour les participations effectuées depuis mars 2016.

    La condition, cependant, est que la société de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel bénéficiaire de la souscription doit réaliser 23 % – minimum – de ses investissements directement dans le capital d’entreprises de coproduction de films, avant le 2 février de l’année suivant celle de la souscription. Si la SOFICA ne remplit pas cette condition, la minoration d’impôt est maintenue à 27 % du montant de la souscription.

    Investissement SOFICA : quel rendement ?

  Il est un peu difficile d’estimer le rendement de la société de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel dans laquelle on investit. En effet, chacune d’entre elles investit dans l’objectif de réduire le risque encouru. De plus, chaque SOFICA dispose de sa propre politique de gestion.

   L’UFF, distributeur important de parts de SOFICA, apporte néanmoins plusieurs éléments qui permettent de calculer leur rendement. Ce dernier prend en compte l’éventuelle restitution finale qui varie entre 69 et 89 % des parts collectées au bout de cinq ans.

   L’Union Financière de France précise que la performance d’une SOFICA, réduction d’impôt incluse, se situe entre 3. 6 et 7. 9 % par an. Ainsi, la société de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel représente une piste de diversification très intéressante pour minimiser ses impôts à condition de bien comprendre les contraintes : un risque de perte en capital, rentabilité incertaine, indisponibilité des fonds…

  Donc l’investissement dans une société de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel vous permet de bénéficier d’un investissement efficace et rentable au cœur d’un secteur très dynamique : le secteur audiovisuel et cinématographique.

  La société A Plus Image 7 – conseillée par le groupe A Plus Finance – vous permet de bénéficier de l’attractive fiscalité des SOFICA. Celle-ci est membre de l’Association de Représentation des SOFICA – ARS. Elle a pour rôle d’assurer l’efficacité et de préserver la pérennité du mécanisme des SOFICA, de les promouvoir auprès des investisseurs et des professionnels. A Plus Finance Cinéma présente toute l’actualité financière du cinéma européen et français.